Logo
Bienvenue Le Conseil d'Administration Nouvelles Expresses Base de données

bouton.gif ASA Histoire


Historique de la généalogie de l’Association des Séguin d'Amérique

 

La Généalogie des Séguin d’Amérique à débuter en 1990 lorsque notre association a vu le jour. André Séguin généalogiste et Raymond Séguin trésorier de l’époque ont unis leurs efforts en commun afin de compiler une multitude d’information concernant les Séguin ou leur patronyme. C’est alors qu’André a commencé à ériger un répertoire des mariages.

 

En 2002, le répertoire d’André Séguin, est devenu la première édition du Dictionnaire généalogique 1672-2002 des Séguin. Le tout organisé en fiche de famille et incluant les enfants.

 

En 2007, André publie une 2e édition, du Dictionnaire généalogique 1672-2007 incluant toutes les nouvelles mises à jour.

 

En 2008, Raymond et en 2009, André, nos deux piliers de la généalogie des Séguin sont décédés. Nicole Séguin, notre présidente actuelle a donc pris la relève afin de continuer à faire évoluer cette bible de renseignements.

 

En 2016, Nicole publie la 3e édition du Dictionnaire généalogique 1672-2016 des Séguin.

 

Dictionnaire des Séguin d’Amérique en ligne

 

En parallèle, Luc Séguin (fils de Raymond), avec la permission d’André, a importé les données du Dictionnaire généalogique 1672-2002 dans une base de données. Mais le projet ne trouvant pas preneur à cette époque fut mis en veille, car c’était à l’époque compliqué de maintenir les données à jour.

 

En 2012, Luc développe une application web (version 1.X) pour accéder à la base de données importer en 2003. On l’appelle alors : Le Dictionnaire des Séguin d’Amérique en ligne. Avec l’aide de Nicole et Lucette Séguin-deGagné, nous avons mis la base de données à jour avec l’édition 2007 du dictionnaire. L’application demeurait tout aussi embryonnaire.

 

En 2020, avec la pandémie mondiale, nous avons réactivé le projet, Luc a complètement écrit une nouvelle application web beaucoup plus sophistiquée, efficace et facile d’accès du dictionnaire en ligne. Nicole, Claude Séguin, Ginette Quintal Séguin et Marthe Séguin-Muntz ont travaillé depuis, à mettre à jour la base de données avec toutes les données, non seulement de 2016, mais avec toutes les mises à jour des dernières années.

 

En 2021, soit 18 ans après la première importation des données, le dictionnaire en ligne des Séguin va devenir la source officielle de généalogie de notre association. Nous avons complétement re structurer la base de données afin d’éliminer les doublons. En créant une toute nouvelle application soit la fusion des données. Auparavant il était très fréquent de retrouver la même personne à deux endroits, soit dans une fiche de famille comme individu et dans une table d’enfant.

 

La fusion des données généalogiques

 

À l’été 2020, nous avons fusionné la table enfant avec les individus. Dans la table enfants, nous avions les mariages, en grande partie des femmes Séguin dont les enfants ne portaient pas le nom de Séguin. Avec le projet de fusion, nous avons donc doublé le nombre de fiche de famille dans la version en ligne. Il est maintenant possible d’ajouter les enfants pour tous nos membres actifs qui en feront la demande et cela même si les enfants ne portent pas le nom de Séguin ou patronymes.

 

Limitation du passé

 

André et Nicole ont toujours eu comme limitation, le nombre de lignes total pour pouvoir tout imprimer en un seul volume. C’est pourquoi les mariages des femmes Séguin n’avaient pas de fiche de famille mais se retrouvaient seulement comme enfant. Certains membres ne sont même pas dans le dictionnaire, car c’est leur mère qui portait le nom Séguin. Avec la fusion des données, on sait que ça double le nombre de famille. Le dictionnaire initial voulait avoir tous les évènements généalogiques des Séguin garçons et filles. Mais maintenir un fichier de traitement de texte n’est pas simple. Beaucoup d’informations transmises par des membres se sont perdues au cours des années.

 

Le dictionnaire en ligne version 2020 devient la source officielle de la généalogie de l’ASA

 

Ce mouvement pour notre source officielle ne veut pas dire que le dictionnaire papier est terminé. Au contraire, la nouvelle application nous permet d’exporter toutes les lettres du dictionnaire dans une application déjà formatée en deux colonnes pour reproduire très fidèlement le modèle développer par André.

 

Ce qui risque de changer est la méthode d’impression. Il se pourrait que nous les imprimions, à la pièce, sur demande, via un service en ligne telle lulu.com. Déjà avec les données de 2020, imprimer en un seul volume est impossible. La version 2016 avait 1100 pages. Les services en ligne offrent 800 pages par volume.